AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Besoin de toi pour un shoot original [Marlowe & Tyler]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Besoin de toi pour un shoot original [Marlowe & Tyler]   Dim 29 Déc - 18:51




R. Marlowe Weighell & L. Tyler Julian Ruiz
Besoin de toi pour un shoot original

8h30. Mon réveil sonne. Pas vraiment envie de me lever mais je dois faire avec. Je me lève quand on frappe à la porte. Je suis sûr que c’est ma belle-mère. Je me dirige vers l’entrée de ma chambre et ouvre la porte. Mauvaise pioche, c’est une dame que je n’ai jamais vu avant. Elle me fait un grand sourire et me fait comprendre qu’elle veut rentrer dans mon petit chez moi. Euh… Non ! C’est ma chambre. Je lui dis alors qu’elle doit attendre pour ranger. Je la laisse en plan et prend la direction de la salle de bain. Fermée. Et merde, je me lave comment maintenant ?
« C’est qui dans la salle de bain ? 
Ah ! Leo, c’est moi »

Je reconnais cette voix, celle de la nouvelle femme de mon père. Je lui demande si elle en a encore pour longtemps. Elle me donne la mauvaise réponse : oui.
Je descends alors prendre mon petit dej’, je croise l’espèce de nabot de la femme qui est dans la…MA salle de bain. Il en prend une place ce chien et en plus il pue.
Je mets en marche la machine à café et sort le lait du réfrigérateur. Le téléphone sonne. June, ma belle-mère, accourt pour décrocher. Je ne remercierais jamais assez le téléphone. Je laisse ma tasse sur le plan de travail et monte l’escalier rapidement pour réquisitionner la salle de bain. Merci Téléphone !
J’entre dans la cabine et commence à faire couler l’eau. De l’autre côté de la porte, June tambourine en criant mon nom. Qu’elle aille se faire foutre !  
Quand, j’ai terminé, elle a disparu, sans doute en train d’appeler mon père pour parler de ce petit incident. Je me faufile dans ma chambre. Rangée. Je lui avais dit d’attendre. Personne ne m’écoute dans cette maison, de toute façon. Je regarde les fringues que je vais porter aujourd’hui, un tee-shirt col en V, un jean déchiré. Je passe une main dans mes cheveux, hop, je suis peigné.
Je récupère mon sac, ferme la porte de ma chambre : à clé, puis redescends dans la cuisine. Ma tasse de café a bougé de place, elle est aux lèvres de June. Tant pis, je prendrais mon café à l’agence, j’ai l’habitude.
J’ouvre ma voiture, range mon sac dans le coffre, m’installe au volant et démarre.
Devant l’agence, les filles parlent, non le bon terme serait piaillent. Quand je passe devant elles, toutes me regardent en roucoulant de plaisir :
« Salut TJ !
Euh… salut »

J’entre dans le hall, mon agent me saute dessus
« TJ, nous avons un nouveau concept de shooting, viens dans le bureau que je t’explique. Et au fait, bonjour ! » me dit-il.
Le bureau n’a jamais été à mon gout, il est blanc comme une chambre d’hôpital. Heureusement qu’il y a les photos de grands mannequins accrochées aux murs.
Mon agent me demande de m’asseoir, je m’exécute. Il m’explique alors la nouvelle idée de shooting. Ce photo-shoot servirait à faire ressortir la créativité des mannequins. Au fond de moi-même, je me dis que les demoiselles qu’il y avait devant l’agence ne doivent pas en avoir beaucoup et qu’elles choisiraient toutes des photos en couple et me demanderaient surement de participer. Chose que je n’accepterais pas.
Mon agent me demande ce que je pense de cette idée, qui est pour lui majestueuse.
« J’aime la nouveauté donc pourquoi pas, après il faut juste trouver quelque chose d’original.  
C’est le but mon grand !
réplique l’homme assis en face de moi. Avec ce shooting, les mannequins seront encore plus connus et de nouveaux contrats s’offriront à eux ! »
Je remercie mon agent de m’avoir parlé de son idée et le quitte.
De retour dans le hall, les filles se précipitent vers en criant mon nom comme des vraies groupies. J’ai hâte qu’un autre mec arrive dans l’agence parce que ça commence à me saouler toutes ces filles autour de moi. Elles me demandent ce que j’ai prédit dans le bureau de mon agent. Je décline toute proposition. On doit faire quelque chose d’original, alors je vais t’en trouver de l’originalité.
Je me dirige vers la cafétéria pour prendre le café que je n’ai toujours pas pris. Il faut aussi que je pose mon sac dans mon casier. Je ferai ça après.
Devant mon café au lait, je réfléchis à ce que je pourrais bien faire pour mettre de l’originalité à une photo. Des photos de couple, c’est bien mais il faut pimenter cette idée. Un couple… mmm… un couple gay ! Ca y’est, j’ai mon idée ! Je vais poser avec un gay ! Je termine rapidement mon verre et me dirige vers la sortie de mon agence. Je passe par l’accueil pour prévenir de ma future absence et que je vais revenir dans peu de temps.
Je démarre en trombe sur le parking et prends la direction de Palm Springs East. Mon objectif : trouver un bar gay avec dedans un gay ultra canon. Je ne penserai jamais dire ça un jour.
Sur la route, je m’imagine pleins de scénarios possibles pour faire le meilleur shooting. Tout en réfléchissant, je mets un peu de musique quand tout à coup mon tel sonne, c’est mon père. Il me barbe trop pour que je lui réponde et puis je sais de quoi il va me parler alors encore moins envie de décrocher.
Je me gare devant un bar, le nom me donne un peu la chair de poule mais bon, j’entre quand même. Eh mais j’ai rien fais ! Pourquoi les mecs vous me regarder comme ça ? Tous les mecs me regardent comme si j’étais l’intrus dans ce bar. Il y a un gars qui me regarde autrement, ouf, et en plus, il est beau gosse. Je m’approche de lui puis avec un peu de courage, je me lance pour lui parler.
« Salut ! Moi, c’est TJ. Un shooting pour une agence de mannequinat, ça te tente ? »
BY .TITANIUMWAY

Revenir en haut Aller en bas

Screwdriver
avatar

Screwdriver
Virements effectués : 425
Inscrit le : 28/08/2013


MessageSujet: Re: Besoin de toi pour un shoot original [Marlowe & Tyler]   Dim 29 Déc - 20:04

Mener une double vie n'est pas une chose facile. Marlowe ne se sent tranquille que lorsque, dans son petit bureau mal éclairé à l'arrière du bar, il se plonge dans les chiffres. Il n'est pas toujours évident de gérer ces vies : d'un côté, il doit à tout prix empêcher que son père se rende compte qu'il a un emploi et un compte en banque à côté, dont il n'a aucune idée, et en même temps se rendre disponible pour son patron. Celui-ci a beau être très compréhensif, cependant il n'est pas très content quand Marlowe lui fait comprendre qu'il ne pourra pas être présent en raison de son père. Sans compter ses études et le travail personnel que cela implique - et Marlowe passe du temps sur son boulot. Bref, rien n'est facile. Mais depuis quelques temps, l'existence du jeune homme semble s'être encore plus compliquée. Son rival de toujours, Jeremiah Montgomery, commence à bouleverser l'équilibre qu'il a réussi à mettre en œuvre pour tout gérer. Sauf qu'il n'y a pas vraiment de places pour lui... Et l'équilibre de Marlowe chute. Le jeune homme, heureusement, ne perd pas sa concentration. Les chiffres, toujours les chiffres. Il n'a pas de formation spécifique, mais s'il l'avait voulu, il aurait pu s'orienter dans cette branche, car il y arrive plutôt bien. D'ailleurs, c'est l'heure de sa pause. Le jeune homme se lève et va au comptoir. Il ne boit pas, mais vient juste se détendre et parler avec ses collègues. Marlowe se sent curieusement bien, dans cette ambiance qui est pourtant très loin de celle dans laquelle il vit et que son père réprouverait à coup sûr. Mais au moins, ici, personne ne le juge ; tout le monde le prend pour un jeune comme les autres, pas comme un fils destiné à suivre les pas de son père. C'est plutôt rassurant. Et puis, c'est aussi là que Marlowe a pu faire des rencontres d'un soir particulièrement intéressantes. Encore que... désormais, il ne sort plus avec plus personne, sans trop savoir pourquoi. Toi, t'as rencontré quelqu'un qui te plaît, ne cesse-t-on de lui répéter avec un sourire entendu. Quelqu'un qui lui plaît ? Alors que la seule personne à laquelle il pense jour et nuit, c'est cet imbécile de Jeremiah ? Tu parles, mieux vaudrait tomber amoureux du premier inconnu qui passe plutôt que de lui. Cela laisse Marlowe songeur. Qu'est-ce qu'il devrait faire, dans ce cas ? Il le déteste tant...

Le nouveau venu se fait tout de suite remarquer, et il y a de quoi. Inutile de connaître ses pensées pour comprendre qu'il n'est pas du tout là pour s'amuser. Marlowe l'observe comme les autres, mais uniquement avec curiosité. Assurément, voir tous ces jeunes hommes traîner ensemble, certains visiblement en couple, cela lui fait bizarre, alors que Marlowe n'y voit absolument rien d'extraordinaire. C'est sans doute un hétéro pur et dur... alors qu'est-ce qu'il fiche ici ? Surtout, pourquoi est-ce qu'il se dirige juste vers lui ? Sans doute parce qu'il sait que les apparences sont parfois trompeuses et qu'il faut être sympa avec les autres. Il se souvient très bien de la première fois qu'il est entré ici, il était assez impressionné et ne savait pas s'il faisait bien de rentrer. Et lui savait qu'il était gay. Or il ne se fait aucun doute : si le nouvel arrivant le dévisage avec attention, il n'y a pas la moindre once de désir pour lui. Et Marlowe se surprend à ne pas avoir envie de s'intéresser à lui. Se peut-il qu'il soit à ce point épris du beau Montgomery ? Au point de ne même plus vouloir regarder un autre homme que lui ? La question qui lui est posée l'étonne, et il comprend pourquoi le jeune homme - TJ - se sent mal à l'aise. Raisons professionnelles, hein ? Marlowe pourrait lui dire purement et simplement non, mais il n'en a pas le cœur. Il admire son courage et décide qu'il peut au moins lui parler dans un endroit où il se sentira plus libre, pour exprimer plus clairement son attention. Pourquoi aurait-il envie de faire un shooting avec lui ? TJ, ça lui dit vaguement quelque chose, il est sûr d'avoir déjà entendu ce nom, même s'il ne s'est jamais intéressé au milieu du mannequinat, ou aux mannequins eux-mêmes. Il préfère les garçons qu'il peut avoir. Marlowe fait signe au jeune homme. « Viens dans mon bureau, on y sera plus tranquille. » Quelques commentaires fusent, mais Marlowe s'en fiche. Ils savent tous très bien qu'il a changé depuis quelques mois. Depuis qu'il ressent de plus en plus de désir pour son rival. Mais l'autre risque de se sentir mal à l'aise, aussi, dès qu'il referme la porte du bureau assez exigu, il ne peut s'empêcher de rajouter : « Ils ne sont pas méchants, tu sais, c'était juste pour t'embêter. Ce n'est pas tous les jours qu'on reçoit la visite de quelqu'un comme toi. » Il lui fait ensuite signe de s'installer sur l'unique siège de la pièce et s'adosse au mur. Il observe un instant TJ pour essayer de comprendre ses motivations, mais ne parvenant pas à les déceler, il lui demande :
« Va quand même falloir que tu m'expliques un peu ce que tu veux. Un shooting ? Moi ? Tu penses vraiment que ce serait mon genre ? » Oh, cela ne lui déplairait pas, mais il entend déjà les remarques de son père. Rain, mais qu'est-ce que tu fais à prendre la pause ? tu n'as pas besoin de cela si tu as besoin d'argent. En même temps, il n'aura d'argent pour ce qu'il veut, donc... Peut-être qu'il peut écouter la proposition de TJ.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Besoin de toi pour un shoot original [Marlowe & Tyler]   Dim 29 Déc - 22:39




R. Marlowe Weighell & L. Tyler Julian Ruiz
Besoin de toi pour un shoot original

Le jeune homme à qui je venais de m’adresser ne se présente pas, il me demande juste de le suivre dans son bureau. Ça m’arrange, je ne souhaitais pas parler du shooting en public, j’aurais été encore plus mal à l’aise. Après qu’il ait refermé la porte, le garçon essaye de me rassurer en m’expliquant que les gars qui sont de l’autre côté dans la grande salle, si on peut appeler ça une grande salle, ne sont pas méchants. Je n’en doute pas une seconde. Ils n’ont juste pas l’habitude de recevoir quelqu’un comme moi. Comment ça comme moi ? Ce n’est pas parce que je suis hétéro qu’on doit me regarder comme si j’étais un extraterrestre. Enfin bref, je ne suis pas venu là pour polémiquer sur les gays.
Le garçon me regarde, il essaye de faire quoi là ? Il veut lire dans mes pensées ? Chose que personne n’a encore jamais réussi à faire. Aaaah, enfin, il veut savoir pourquoi je suis venu le chercher. Ecoutes moi bien mon grand, cela va être long.
« Si je suis venu, c’est parce que mon agence organise un nouveau concept de  shooting, pour faire ressortir la créativité des mannequins. T’as le potentiel, t’es beau et musclé et tu dois avoir quelque chose dans la cervelle comparé à certaines demoiselles de mon agence.  Et donc c’est quoi ton petit nom ? Ah oui, j’ai oublié, je t’ai dit que je m’appelais TJ mais en fait mon vrai nom : c’est Leo Tyler Julian Ruiz  »
Cela me ferait chier, s’il refusait ma proposition, je devrais me résigner à faire comme tout le monde, mais je n’ai pas envie de faire comme tout le monde. Je crois que je vais devoir le booster un peu, le petit gars sinon je n’aurais pas ma réponse avec la prochaine pluie. C’est-à-dire dans longtemps, heureusement que je suis assis dans le seul fauteuil du bureau. Par-contre lui, il va peiner s’il reste encore longtemps debout.
« Donc t’acceptes ou pas ? Parce que je ne vais pas attendre le dégel.  Si tu veux réfléchir encore un peu, laisses-moi te donner ma carte pour m’appeler. »
Je me lève alors, sors de ma poche une petite carte de ma poche et la lui tends. Je quitte ensuite la pièce en sachant très bien qu’il me courrait bientôt après pour faire ce shooting.  Je salue les mecs de la grande salle et retourne dehors rapidement. Je m’assois sur le capot de ma voiture, je vais l’attendre un petit peu. Je pense en tout cas que faire de la photo avec lui peut etre une vraie partie de plaisir.
Tiens, en parlant du loup. Le jeune barman vient de sortir en courant du bar. Aurait-il oublié quelque chose ? Chercherait-il quelqu’un ?
« Hey ! Tu ne serais pas en train de me chercher par hasard ? »
On dirait bien que si mais je pense qu’il ne veut pas se l’avouer. Il est mignon, je sens que je vais le prendre sous mon aile ce petit gars. Je le regarde s’approche de moi.
« Alors ? »  
BY .TITANIUMWAY

Revenir en haut Aller en bas

Screwdriver
avatar

Screwdriver
Virements effectués : 425
Inscrit le : 28/08/2013


MessageSujet: Re: Besoin de toi pour un shoot original [Marlowe & Tyler]   Lun 30 Déc - 0:28

TJ est un bel homme. Marlowe ne doute pas une seule seconde qu'il a le physique pour faire du mannequinat. C'est vrai qu'il a quelque chose d'absolument charmant, un petit truc qui doit lui assurer beaucoup de succès auprès des filles. Un peu comme lui, en somme, sauf que lui est sans doute plus disponible que Marlowe. En fait, il pourrait même passer pour gay, vu le soin qu'il prend à son apparence physique, il est sûr que certains des clients du bar n'auraient vu aucun inconvénients à l'approcher, et à essayer de le faire passer à l'autre bord. Marlowe n'est pas comme cela. Il se sent curieusement lié à quelqu'un qui ne lui donnera jamais rien d'autre que son mépris et sa haine, il ne pourrait pas s'intéresser à quelqu'un d'autre. Et même s'il le pouvait, il n'en aurait pas envie. TJ commence à lui expliquer son projet, et Marlowe le regarde d'un air sceptique. Un nouveau concept ? Faire ressortir les mannequins ? C'est bien beau tout cela, mais il n'est pas sûr de comprendre exactement pourquoi il l'a cherché... non, un instant. Si TJ est venu ici, c'est qu'il voulait trouver un homosexuel sexy. Et pas juste un homme sexy qui prend soin de lui, non : un homosexuel. Donc ce sont sans doute des clichés entre deux hommes, et assez suggestifs, qui lui seront proposés. Cela dérange Marlowe. Son père n'a jamais su qu'il était homosexuel. Il n'a jamais vu que son fils passait plus de temps à admirer en secret l'héritier Montgomery si honni qu'à chercher à avoir de meilleures notes que lui. Cela lui ferait un choc. Et même s'il admettait que Marlowe ait eu envie de jouer au mannequin, il lui en voudrait de donner une si mauvaise image de la famille Weighell. Je n'y peux rien en même temps s'il m'a particulièrement réussi... Et puis, je ne lui appartiens pas. Du moins, pas entièrement. Je dois quand même pouvoir disposer d'une petite partie de ma vie, il ne peut pas me le refuser ! Le jeune homme ne sait vraiment pas quoi faire. Dire non semble la solution la plus raisonnable. Il n'est pas n'importe qui, il est un Weighell et son image n'est pas entièrement sienne. On allait penser quoi, si le fils héritier et le futur directeur se mettait à faire des images gay pour une agence de mannequins... ?
« Tu peux m'appeler Marlowe, mais mon vrai nom est Rain. »
Marlowe n'est pas à proprement un pseudonyme. Pour Marlowe, c'est même son véritable prénom. Ce n'est simplement pas celui que son père lui a donné à la naissance, mais celui qu'il a décidé d'adopter pendant son enfance. C'est certes farfelu, mais quand on voit que son père l'a appelé pluie, on relativise les choses. Quelle idée d'appeler son enfant ainsi, franchement ? Le jeune homme regarde son interlocuteur continuer ses explications, puis lui tendre une carte avant de partir. Marlowe lui proposerait volontiers de le guider, mais il s'en va si vite qu'il semble clair qu'il ne désire pas être raccompagné. Soit. L'étudiant observe la carte d'un air songeur. Il ne fera sans doute pas ce shooting. Il ne peut pas le faire. Il faut qu'il le dise à ce mannequin. Quelques instants après lui, il quitte son bureau et passe à son tour dans la salle. Les autres ne cessent de lui poser des questions qu'il esquisse avec le sourire, toujours fidèle à lui-même. Ce Marlowe-là n'a rien à voir avec le jeune homme rangé et travailleur qui aspire à prendre la place son père tout en lorgnant secrètement sur son pire rival. Ce Marlowe-là est un charmeur, un fêtard et un joyeux - quelqu'un de très superficiel, en somme. Pas le vrai Marlowe. Mais cela lui fait du bien d'endosser ce rôle. Que serait-il s'il n'avait pas l'occasion, de temps à autre, de se comporter comme n'importe qui ? Et Jeremiah qui n'a pas cette chance... Le pauvre. Je ne sais pas comment il fait pour tout supporter.

Il y a un homme assis sur le capot d'une voiture garée non loin, et Marlowe reconnaît Tyler. Alors comme ça, il l'attend ? Sa fierté n'est pas vexée, mais il aurait pu attendre longtemps. Tyler lui fait signe et Marlowe s'approche. Jolie voiture, même si elle ne vaut pas la collection de son père évidemment. En même temps, lui-même n'a pas de voiture à lui, vu qu'il peut se servir à sa guise parmi tous les modèles de papa Weighell. Un mal pour un bien, en quelque sorte. « Ouais, fallait que je te demande. Si tu voulais un mec gay, c'est pour un shooting entre hommes. Et je suppose que, quitte à prendre un novice en la matière, mieux vaut quelqu'un qui n'ait pas peur de son image ou d'embrasser un autre mec, je me trompe ? » Non, Marlowe ne se trompe sans doute pas, cela semble totalement plausible. Sinon, pourquoi faire d'autre ? Sauf que, ce que Tyler ne sait pas, c'est qu'il serait difficile de convaincre Marlowe de cela. Son raisonnement est bon, mais Marlowe a des obligations. « Je ne peux pas faire de shooting de ce type. Mon père n'est absolument pas au courant que je suis homosexuel, je ne voudrais pas qu'il l'apprenne par hasard, en regardant des photos. Et puis, je suis un Weighell. Je ne peux pas compromettre l'image de ma famille avec des photographies. Je suis désolé. » Tyler a très certainement entendu parler de l'entreprise des Weighell ; avec celle des Montgomery, c'est une des plus importantes de Palm Springs. Absolument pas des gens qu'on aurait envie de se mettre à dos, même avec un peu de fortune personnelle. Il ne s'attendait certainement pas à tomber sur le gros lot, mais voilà, celui qu'il a entrevu pour le shooting, c'est juste un futur directeur d'entreprise, et qui a déjà assez de problèmes comme cela, en voulant cacher à son père et à son rival la passion dévorante qui menace le consumer tout entier. Il ne s'adresse donc pas à la meilleure personne.
« Évidemment, si on venait à savoir que je travaille comme comptable dans un bar gay, ça me causerait d'immenses problèmes. Je ne tiens pas à être déshérité, mais c'est ce qui risque de se produire si je fais ce que tu me demandes... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Besoin de toi pour un shoot original [Marlowe & Tyler]   Lun 30 Déc - 15:28




R. Marlowe Weighell & L. Tyler Julian Ruiz
Besoin de toi pour un shoot original

Quand il s’approche de moi, je me doute bien qu’il y a quelque chose qui ne va pas. Mais quoi ? Il est inquiet, on peut facilement le lire sur son visage. Il va falloir que je joue fin, que je trouve les bons mots pour qu’il me suive dans cette aventure.  Il faut que je lui donne plus d’infos qui mettent en valeur ce projet un peu bizarre, je l’admets.
« A la base, on choisit ce qu’on veut pour le shooting, si j’avais voulu faire comme tout le monde, j’aurais demander à une femme pour faire des photos de couple mais c’est trop banal et j’aime pas la banalité. Tu sais, pour rendre une photo de couple belle il n’est pas obligé que les deux mannequins s’embrassent. Certains photographes adorent que les mannequins s’embrassent mais dans mon cas, je déteste ça. »
Embrasser un garçon ne pas pour lui la chose la plus gênante, c’est sa famille, ses obligations familiales, il m’annonce qu’il fait partit de la famille Weighell, mon père m’en a déjà parlé, c’est une grosse famille de la ville. Et Marlowe m’avoue que personne ne sait qu’il est homosexuel. Je comprends donc ses inquiétudes, j’aurais dut lui dire dès le début qu’il n’est pas question de faire ressortir son orientation sexuelle. Mon interlocuteur a peur aussi de perdre son héritage, un problème que je ne connais pas puisque je ne veux pas de l’entreprise mon père. Il faut que je trouve un truc qui le fera changer d’avis mais quoi ?
Je pèse mes mots, je ne veux pas être trop cash, cela l’anéantirait.
« Ecoutes Marlowe… je comprends tes angoisses mais il ne faut pas que tu t’inquiètes, mon but était de créer quelque chose d’original en mettant un couple homosexuel, pas de dévoiler au grand jour que tu aimes les hommes. »
J’espère que ce que je viens de dire ne lui a pas fait peur. Il lui faut, en fait, un peu de temps pour réfléchir même beaucoup, ce n’est pas facile d’accepter la proposition d’un inconnu. Je dois lui dire une phrase qui le rassurera mais je ne sais pas trop comment m’y prendre. J’arrive plus facilement à dire des mots doux à une fille qu’à un mec. Il attend que je lui dise quelque chose. Je ne suis pas  TJ pour rien, je peux donc lui expliquer que je peux avoir ce que je veux.
« Si tu as peur que les photos paraissent dans un magazine ou dans n’importe quoi, je peux demander à ce que les photos soient supprimées juste après le shooting. Je suis TJ, le mannequin qui peut avoir tout ce qu’il veut. »
Merde, je suis à moitié en train de me vanter et ce n’est pas ce que je veux, j’espère qu’il ne pense que je le prends de haut parce qu’il est novice en la matière.  Je comprends la galère des recruteurs, c’est vraiment chiant quand une personne refuse ton offre. Pourtant la mienne est cool, en plus de gagner pas mal d’argent, il peut être encore plus connu mais la célébrité est quelque chose dur à gérer. Entre les paparazzis, les interviews, les shows, on n’a plus vraiment une minute pour soi. Je comprends que cela devient facilement étouffant, moi-même je ne peux pas profiter de mes amis sans être suivis par un de ces journalistes.
Bon, ce n’est pas tout ça mais je commence un peu à m’impatienter, je vais vraiment devoir le laisser, je dois un peu retourner au boulot et j’ai un rendez-vous avec un créateur… QUOI ? Je viens de dire un rendez-vous, merde, il m’est complètement sortit de la tête avec cette idée farfelue.
« Euh… Marlowe, tu as encore du temps pour réfléchir, en tout cas, je dois te laisser, j’ai zappé que j’avais rendez-vous avec un créateur qui veut faire de moi son égérie, je sens le projet pourrit mais je dois quand même y aller. Aller, salut ! Tu m’appelles ! »
Je rentre dans la voiture et démarre. Direction l’agence.

BY .TITANIUMWAY

Revenir en haut Aller en bas

Screwdriver
avatar

Screwdriver
Virements effectués : 425
Inscrit le : 28/08/2013


MessageSujet: Re: Besoin de toi pour un shoot original [Marlowe & Tyler]   Mar 31 Déc - 17:06

Le problème de Marlowe, c'est qu'il est prisonnier de la tradition familiale. Il a beau l'enfreindre allègrement, il ne peut pas non plus se permettre de le faire ouvertement. Du moment que personne ne sait qui il est et ne fait le rapprochement avec l'héritier Weighell, il peut encore faire ce qu'il veut. Cependant, si son nom de famille vient à apparaître, il doit refréner ses ardeurs et se comporter comme le parfait fils héritier. Les jeunes gens sans nom ne se rendent pas compte de la chance qu'ils ont. Ils peuvent faire ce qu'ils veulent, quand ils le veulent. Ils n'ont peut-être pas beaucoup d'argent, mais la plupart d'entre eux en disposent à leur guise, quitte à tout dilapider, et ne doivent pas supporter la surveillance du père qui remplit le compte en banque. Les sous de Marlowe ne sont pas exactement les siens ; ils ne le seront que plus tard, quand il commencera sérieusement à travailler. En attendant, même s'il est majeur, son père ne lui fait pas confiance. Il n'a pas tort : il suffit de voir ce que Marlowe fait de l'argent qu'il gagne en secret, il le dépense en alcool, en cadeaux inutiles, tout ce que son père ne l'autoriserait précisément pas à acheter... Heureusement, si son salaire est assez minable – surtout pour le fils d'un millionnaire – il suffit pour couvrir ses besoins. Faire des photographies est donc très loin d'être une nécessité. Et Tyler a beau tenté de le rassurer, il ne semble pas vraiment comprendre où est le problème. Même s'il ne s'agit pas de montrer au monde entier qu'il est gay, il reste que participer au shooting, ça reviendrait à prêter son image pour véhiculer l'homosexualité. Cela ne plairait absolument pas à son père. Or celui-ci est trop puissant pour que Marlowe le contrarie. Il tient quand même à son héritage.
« Je comprends parfaitement ce que tu veux dire, mais... mon père ne me le pardonnera jamais. C'est exactement le genre de décision sur lequel je suis censé le consulter, et il me connaît. Il va se douter de quelque chose. »
De fait, Marlowe n'a jamais témoigné un quelconque intérêt pour ce milieu-là. En fait, pendant des années, sa vie était plutôt vide, et même son père se rendait compte qu'il n'était pas épanoui. Il avait commencé à renaître avec Jeremiah. Non à sa rencontre avec lui, où il s'était contenté de l'admirer de loin sans s'occuper plus de lui – il savait parfaitement que trop s'intéresser à lui risquait de conduire à la situation qui est exactement la sienne aujourd'hui. Plutôt à partir du moment où il avait pris conscience qu'il gâchait son existence en se morfondant, qu'il devait aller de l'avant. C'était ainsi qu'il avait décidé de devenir le rival de Jeremiah, et en même temps d'accomplir ce que son père espérait en secret depuis qu'il savait qu'il avait le fils Montgomery dans sa promotion. Lui parler de cette idée serait suicidaire. Mais le faire sans le lui dire, ce serait tout aussi suicidaire... Tyler lui explique qu'il pourrait demander la suppression des photos, mais Marlowe secoue la tête.
« C'est très gentil à toi, TJ, mais ça te ferait perdre ton temps plus qu'autre chose. Si tu veux, je parlerai de ton projet avec les gens du bar. Il y en aura peut-être un intéressé. »

Après le départ de Tyler, qui a un rendez-vous et qui ne peut donc rester, Marlowe reste un instant songeur. Peut-être aurait-il dû dire oui, pour changer. Pour montrer qu'il n'est pas complètement sous l'autorité de son père. Il chasse vite cette pensée de son esprit. Il n'a pas besoin de prouver quoique ce soit : seuls les faits comptent. Le jeune homme retourne donc à l'intérieur du bar, et commence à raconter quels sont les besoins de Tyler. Qui sait ? Si ce n'est pas lui, peut-être qu'un autre fera l'affaire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Besoin de toi pour un shoot original [Marlowe & Tyler]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Besoin de toi pour un shoot original [Marlowe & Tyler]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» BESOIN D'AIDE POUR UN SAUVETAGE DE 21 CHIENS DE CEUTA
» Besoin de conseils pour l'armée de mon père .
» La plupart des gens disent qu’on a besoin d’amour pour vivre. En fait, on a surtout besoin d’oxygène.
» Besoin d'aide pour mon chariot de guerre.
» Besoin de personnes pour peupler Jade

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Palm Springs Town :: Palm Springs East-