AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un gâteau au chocolat, un premier cours de cuisine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Un gâteau au chocolat, un premier cours de cuisine   Mer 23 Oct - 20:00




Nolhann & Alice
Un gateau au chocolat, une première !

Ses parents n’étant pas là, Alice en profité pour organiser une première leçon de cuisine. Elle avait prévenu Nolhann, en lui envoyant un message, un jour avant, et il était libre pour aujourd’hui.
Pour plaisanter, elle lui a toujours dit qu’ils feraient des pates mais le chocolat, c’est meilleur donc aujourd’hui le gâteau au chocolat est au programme. La demoiselle sait que ce nouveau programme va lui faire plaisir et à elle aussi. Le chocolat est ce qu’elle aime tout comme d’autres gourmandises, par exemple le pana cotta aux fruits rouges ou la tarte aux fraises sont aussi des choses qu’elle adore.
Nolhann vient à 15h, j’ai donc le temps de tout préparer et même de regarder La recette du jour à la télé se dit Alice en regardant son réveil posé sur la table de chevet.
Encore en pyjama, alors qu’il plus de 11h30, Alice se dit dirige vers la cuisine tout en passant par le salon pour allumer la télévision.
Dans la cuisine, Alice regarde dans le réfrigérateur ce que sa mère lui à préparer pour le déjeuner : de la blanquette de veau. Alice sort l’assiette et la fait réchauffer au four à micro-ondes. L’assiette chaude, la demoiselle s’installe devant la télé et regarde l’émission de cuisine qui passe à cette heure-ci. Pour une fois, la recette que le cuisinier propose, intéresse Alice. Cette dernière se précipite alors sur un des tiroirs d’un des deux buffets du salon pour prendre un carnet où elle note ses idées de recette et écrit le nom et les ingrédients de la recette qui passe en ce moment. Elle ira chercher la préparation plus tard, sur internet.
Le programme terminé et l’assiette de blanquette aussi, Alice retourne dans la cuisine pour se prendre un yaourt qu’elle mangera dans sa chambre. La jeune fille fait alors sa vaisselle, puis prépare la table et le long plan de travail pour accueillir les ustensiles et ingrédients de ce premier cours de cuisine.
Montée, dans chambre, Alice s’habille. Elle choisit une jupe noire et un top clair. Elle mange, ensuite, le fameux yaourt puis se dirige dans sa salle de bain personnelle. La pièce, recouverte de mosaïque bleue et vert d’eau, donne une impression d’être les fonds sous-marins de la mer Caraïbe. Alice se regarde dans le miroir puis prend de quoi se laver le visage. Par la suite,  elle se maquille légèrement avec un peu de far et de crayon. Alice est fin prête. Leir me verrait, il me dirait surement que je suis habillée simplement mais toujours aussi belle comme un cœur pense-t-elle. La demoiselle sourit à ce qu’elle venait de penser puis sort de sa salle de bain.
Il ne reste plus très longtemps avant que Nolhann arrive, alors Alice redescend en cuisine. Elle décide d’allumer la petite radio et commence à installer les produits pour bien réussir un gâteau tout en se dandinant sur le rythme de la chanson. La musique trop entrainante emporte Alice, qui laisse tomber l’installation de la table et qui se met à danser à travers la pièce. Elle va alors dans le salon pour allumer la chaine hifi pour faire ressortir les basses de cette chanson qu’elle commence à aimer. Elle éteint, ensuite la petite radio de la cuisine, et prend une cuillère en bois pour en faire son micro. La voilà déchainée dans le salon. Elle saute et bouge partout. Elle rattrape de justesse un vase, très moche pour elle mais que sa mère adore. Alice décide alors de se calmer un peu voyant qu’elle a risqué de casser quelque chose. La jeune fille s’affale sur le canapé, sa mère l’aurait vu, elle aurait crié.
Plus qu’un quart d’heure à attendre. Alice se remotive pour continuer l’installation de la table. Elle baisse le son de la musique et  remet la main à la pâte. Elle se dépêche un peu et rapidement la table est prête. Elle remonte alors dans sa chambre pour y récupérer son téléphone. Aucun message, elle se doute donc que son élève arrivera à l’heure.
En redescendant, la sonnette retentit, Alice accourt pour répondre à l’interphone. Elle appuie pour ouvrir le portail. En même temps, elle regarde, par la fenêtre, son invité passer la grille. Elle ne lui laisse alors pas le temps de frapper la porte qu’Alice ouvre celle-ci. Elle l’accueille avec son plus beau sourire et dit :
« Bienvenue ! Je t’en prie, entres. »
 
BY .TITANIUMWAY

Revenir en haut Aller en bas

Purple Passion
avatar

Purple Passion
Virements effectués : 375
Inscrit le : 18/09/2013

Feuille de personnage
Jukebox: Petit Papa Noël
RP's: 5/5
Relationship:


MessageSujet: Re: Un gâteau au chocolat, un premier cours de cuisine   Jeu 24 Oct - 13:07


"Farine, œufs, lait et chocolat."




♦Comme certain de matin je me lève un peu à la bourre, le problème c'est que je ne suis pas dans mon lit, mais dans celui d'une très jolie blonde. Je ne sais plus trop comment je suis arrivé là, mais je me doute de ce qui c'est passé vu nos tenues dénudées, enfin j'espère que j'ai assuré. Je prends quelques secondes pour la regarder, avant de remonter le drap sur son adorable corps qui m'a comblé cette nuit j'en suis sur. Mais là je n'ai pas le temps de la réveiller pour lui poser des questions, je bosse et si je perds cinq minutes en explications ou autre chose c'est le retard assuré à mon poste. Alors je file à l'anglaise en lui laissant juste un petit mot avec mon numéro de portable au cas ou et quelques mots d'excuse et de remerciement pour ce délicieux moment. Puis je file directement au boulot, je prendrais mon petit déjeuner sur place et merde je ne pourrais pas voir Beth, je lui enverrais un message pour lui dire que je n'ai pas eu le temps de passer. Je me demande ce que je vais trouvé comme explication, mon réveil en panne, j'ai passé la nuit chez un pot, je verrais bien. Enfin là ma préoccupation première c'est d'être à l'heure, le reste viendra après. Heureusement la belle n'habite pas loin, direction les vestiaires au passage je prend un café et un croissant dans la salle du personnel, je me change, je me passe un coup d'eau sur le visage et me voilà fin prêt pour affronter les quelques heures que j'ai à bosser. Aujourd'hui je fini à quatorze heure et c'est tant mieux car je n'aurais pas tenue je crois si j'avais du faire la fermeture. Ensuite je pourrais rentrer chez moi, j'envoie le message à Beth et c'est là que je me rappelle que je dois être chez Alice à quinze heure pour un cours de cuisine. Bon sang j'ai failli oublier, faut que je pense à prendre un truc pour ne pas y aller les mains vides.

La matinée passe assez vite, les gosses ne sont pas trop chiants, les parents non plus d'ailleurs, et mes collèges ont décidé d'être cool aussi. A croire qu'ils se sont tous donnés le mot ou bien alors c'est moi qui suis sous l'effet de la blonde de cette nuit, ou de la drogue que j'ai injecté dans mes veines au cours de la soirée. Enfin c'est parfait, j'ai même pas chaud dans ma tenue de Teddy. Puis viens la pause de midi, un sandwich sur le pouce dans un coin à l'ombre à l'abri des regards, les ours ne mange pas des sandwiches. Une boisson énergisante pour pouvoir avoir la pêche pour les heures qui suivent et c'est reparti. Enfin quatorze heure, j'ai qu'une envie c'est de rentrée pour prendre une douche avant d'aller chez la jolie Alice, il y a un fleuriste en bas de chez moi je prendrais un bouquet et j'ai du jus de fruit à l'appartement. Vu que je ne sais pas exactement ce qu'il faut pour la recette je ne vais pas porter des ingrédients mais des fleurs et de quoi boire devraient contenter la miss. La douche est la bien venue, l'eau tiède qui coule sur mes épaules contractées par le poids de la tenue apprécient et le reste de mon corps aussi. J'enfile un short, un tee-shirt, je n'oublie pas mon foulard pour cacher ma cicatrice. Je prend dans le frigo la bouteille de jus de fruit exotique et je n'oublie pas mon tablier, sinon je risque de me faire gronder par mon professeur. Et me voilà fin prêt pour rejoindre Alice, je regarde l'heure c'est bon je passe par le fleuriste et lui achète un bouquet de fleurs mélangées il est coloré et très gai je suis certain qu'il lui plaira. Dans quelques minutes je serais devant chez elle, frais et dispo pour le reste de l'après midi, j'ai juste les yeux un peu cernés par le manque de sommeil normal j'ai plus pensé à m'occuper de la jolie blonde, dont j'ai oublié le nom, que pensé à me reposer. Mais je sais qu'Alice ne m'en tiendra rigueur du moment que je joue bien à l'apprenti.

Je passe la grille, mais je n'ai pas le temps de frapper que la belle m'a déjà ouvert la porte, à croire qu'elle surveillait mon arrivée. Elle est souriante, elle me salue et me pris d'entrer. « Bonjour Alice, ça va, tu m'as l'air en forme.» Je rentre sans me faire prier, lui tend mon bouquet de fleur et ma bouteille de jus de fruits. « Tiens les fleurs c'est pour toi et le jus de fruits pour nous pour boire avec notre gâteau. J'espère que ça ira, vu que tu m'as vraiment aidé avec ta réponse à mon message.» Une fois que je me suis débarrassé de tout ça, je lui souris et je lui fait la bise. Puis je la suis dans la cuisine, je suppose que l'on va y passer une bonne partie de l'après midi, je remarque qu'elle a d'ailleurs mis tout en place pour le cours. « Mais tu as tout fais comme une pro dis-moi, je suis le seul élève ou tu en attends d'autre. Et tes parents ils vont dire quoi, ils sont au courant que je suis là ou tu ne leurs à rien dit. Personnellement je m'en fou mais je ne veux pas que tu es des soucis. » Je met mon tablier, il est bleu avec plein de cupcakes de toutes les couleurs dessinés dessus, je l'ai trouvé très marrant alors je l'ai acheté mais je ne l'ai jamais mis je n'en avais pas eu l'occasion encore. « Alors mademoiselle on commence par quoi ? »♦
«  »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Un gâteau au chocolat, un premier cours de cuisine   Sam 26 Oct - 12:48




Nolhann & Alice
Un gateau au chocolat, une première !

Apres que son invité soit rentré, il tend un joli bouquet de fleurs à Alice et une bouteille de jus de fruits. Il lui explique que le bouquet est pour elle et que le jus de fruit accompagnera le bon gâteau qu’ils vont préparer. Alice récupère le bouquet et le jus et fait la bise puis elle invite Nolhann à le suivre dans la cuisine. Alice, qui avait tout préparé, pose le jus de fruit sur la table puis elle se met à chercher un grand vase pour y mettre son bouquet de fleurs. Nolhann lui demande alors si elle attend d’autres élèves, et si ses parents sont au courant pour ce cours de cuisine. Alice lui explique alors :
« Non, tu seras tout seul pour apprendre la recette du gâteau. Ensuite, ne t’inquiète pas pour mes parents. Ils ne sont pas là et ils se contrefichent de savoir qui j’invite à la maison. Ma mère sera d’avantage inquiète si tu casses une assiette de son service fétiche que si tu te coupes un doigt avec un couteau de cuisine. »
Après cette petite explication, Alice met son tablier. Un tablier blanc avec une rose en pâte d’amande. Elle regarde celui de Nolhann, il lui donne faim. Normal, ceux sont des cupcakes, un de ses gâteaux favoris. Voyant Nolhann qui vient de lui demander par quoi ils allaient commencer, Alice lui explique un peu le déroulement de cet après-midi. Ensuite elle lui tend la recette du gâteau et lui dit :  
« Tu fais, je te regarde et supervise »
Le cours de cuisine commence, Alice regarde, donne des conseils. Elle décide de faire les blancs en neige pendant que Nolhann s’attaque au chocolat qu’il faut fondre. Le chocolat fondu, Alice demande à son apprenti de mettre la farine, les jaunes d’œufs et le sucre dans un saladier. Pendant ce temps, la demoiselle beurre un moule rond. Quand elle sort le nez de son moule, elle éclate de rire, Nolhann vient de se mettre de la farine sur une grande partie du visage. Pour le taquiner un peu, Alice commence à se moquer de son invité. Et le cours de cuisine prend alors une autre tournure : une course poursuite se met en place entre les deux compères. Alice sent la vengeance arriver, tout en riant, la jeune fille commence à courir dans la cuisine pour ne pas se faire attraper par Nolhann qui souhaite lui mettre de la farine plein le visage.
Apres cette petite folie, les deux jeunes gens reprennent leur sérieux et continuent cette préparation s’ils voulaient manger ce gâteau pour le gouter.
Apres avoir ajouté les blancs en neige, Alice demande à son coéquipier de mélanger la pâte pendant qu’elle préchauffe le four. Il lui vient alors une idée : elle va faire une crème anglaise pour accompagner le gâteau et qu’il soit moins sec. Elle fait part de cette idée à Nolhann en lui disant :
« Une crème anglaise pour accompagner notre super gâteau, ça te tente ? »
En ayant une réponse positive de l’élève, Alice sort alors les ingrédients qui lui faut et se met au travail. Du coin de l’œil, elle surveille Nolhann qui est entrain de remplir le moule. Elle lui dit qu’il faut le mettre maintenant dans le four pendant trente minutes à peu près et qu’il faut surveiller s’il cuit bien. Puis elle lui demande de le rejoindre dans la réalisation de cette crème.
Quand la minuterie du four sonne, il ne reste que cinq minutes de cuisson pour la crème anglaise et dix minutes de réfrigération. Alice va voir le gâteau. Il est cuit comme elle aime. Donc elle décide de le sortir.
Mais il fallut une minute d’inattention pour la crème déborde de la casserole. Alice demande à Nolhann d’arrêter le gaz. Puis elle regarde les conséquences des dégâts.
BY .TITANIUMWAY

Revenir en haut Aller en bas

Purple Passion
avatar

Purple Passion
Virements effectués : 375
Inscrit le : 18/09/2013

Feuille de personnage
Jukebox: Petit Papa Noël
RP's: 5/5
Relationship:


MessageSujet: Re: Un gâteau au chocolat, un premier cours de cuisine   Sam 26 Oct - 17:02


"Farine, œufs, lait et chocolat."




♦ Pendant Alice cherche un vase pour mettre les fleurs que je lui ai porté, je lui demande si il y aura d’autre personne et si ces parents sont au courant de ma présence, je ne veux pas lui causer d’ennuie sachant que ce n’est pas toujours facile pour elle avec eux. Elle m’explique que je serais le seul élève, tant mieux il y aura plus de gâteau au chocolat pour moi et que ces parents s’en foute un peu de qui elle invite. Par contre il ne vaut mieux pas que je casse une assiette du service car ça risque de tourner au vinaigre pour mon matricule. Ce qui me fait rire c’est le fait qu’elle me dise que si je me coupe un doigt ça ne leurs fera ni chaud ni froid. « Je vais faire attention alors autant avec les assiettes qu’avec mes doigts, surtout avec mes doigts. » Je la regarde enfiler son joli petit tablier, du coup je me sens moins ridicule, Alice est loin d’être ridicule avec son tablier, non elle est plutôt mignonne, d’ailleurs elle est mignonne sans aussi et n’allez pas croire que je la drague, non c’est juste une amie qui parfois partage mes problèmes, même si je ne lui ai pas tout dit sur moi. Elle commence à m’expliquer ce que nous allons faire, et me tend carrément la recette en me disant qu’elle me regardait et qu’elle supervisait. « Ok tu fais la chef quoi, bon j’espère que je ne vais pas te décevoir alors. » Je m’attaque au chocolat, je le casse et le met à fondre dans une casserole, pendant que la demoiselle monte les blanc en neige, je sens son regard se poser sur moi de temps en temps, je n’ai pas intérêt à faire une bêtise.  Puis dans un saladier je mélange les œufs, la farine et le sucre Alice elle beurre le moule du futur gâteau. Puis je le vois ce mettre à rire qu’est que j’ai fait, j’ai bien tout mélangé pourtant, pourquoi se moque telle ainsi de moi, puis je vois mon visage dans la porte du frigo et je m’aperçois que j’ai de la farine sur la moitié de la figure. Je comprends mieux ses rires. «Viens ici que je t’en mette aussi. Comme ça tu riras moins et je rirais aussi. » Nous abandonnons notre recette le temps d’une course poursuite dans la cuisine, pas question qu’elle ne finisse pas le visage blanchi comme le mien. Je l’attrape et lui en colle un peu sur le bout de son nez. « Voilà c’est plus juste comme ça, et tu es très jolie d’ailleurs ainsi. » Du coup je me mets à rire aussi, bon le problème c’est que nous avons mis un peu de la poudre blanche partout et je parle de farine au cas où certains se seraient imaginés autre chose. C’est vrai que parfois et sans faire de pâtisserie j’ai un trait de poudre blanche sous le nez, cela il ne vaut mieux pas la mettre dans un gâteau je ne garanti pas la réussite de la recette. Puis nous reprenons notre sérieux et notre recette, si on veut manger le gâteau pour le gouter vaut mieux finir pour pouvoir le mettre au four.


« Une crème anglaise qu’elle bonne idée, en plus ça ira super bien avec le chocolat. Mais c’est vachement dur à réussir d’après ce que j’ai vu et oui je me documente mademoiselle. J’enrichis ma culture culinaire. » C’est vrai que depuis qu’Alice m’avait proposé de me donner des cours au moins la base, je regardais certaines émissions et certains sites parlant cuisine, bon ce n’était pas mes trucs préféré mais je faisais des efforts pour ne pas la décevoir. Après tout je lui devais bien ça, vu qu’elle prenait soin de ma petite personne en lui donnant de bonne base de nourriture car je suis plutôt du genre à manger n’importe quoi. Du coup je me retrouve chargé de mettre la préparation à gâteau dans le moule pendant que la demoiselle s’occupe de la crème anglaise. Ensuite direction le four pour la gâteau bien sur, Alice programme le temps de cuisson, trente minute d’après ce que je comprends bien entendu il faut quand même le surveiller, je rejoints Alice pour la regarder préparer la crème, là il faut le coup de main car la moindre inattention et ça brousse ou ça verse. Mais nous sommes très attentifs, enfin presque il faut dire que dans la cuisine règne une odeur de gâteau au chocolat qui rend mes narines très sensibles et qui ouvre mon appétit. « Bon sans qu’est ce que ça sent bon tu ne trouves pas. Je suis sur que ça va être un vrai délice. » Puis le four sonne signe que notre gâteau est cuit est presque prêt à être dévorer, Alice le sort du four il est sublime, mais la crème dans tout ça et bien elle est restée toute seule sur le gaz et patatras elle m’en a fait qu’à sa tête. Alice a juste le temps de me dire d’éteindre le gaz mais c’est trop tard. « Et merde, euh pardon flute. » La crème a versé sur la gazinière et il ne reste plus grand-chose dans la casserole, vu que c’est la gazinière qui en a profité le problème c’est qu’elle ne c’est pas bien léché les babines et qu’il y en a partout. « Voilà la gazinière a voulu jouer à la gourmande mais elle n’a pas tout manger. Je crois que l’on est bon pour nettoyer là. »Je regarde tristement Alice c’est vraiment râlant pour la crème, en plus elle est super bonne et oui j’ai mis un doigt dans la casserole pour la gouter. « Je propose un truc, je nettoie la gazinière et toi tu refais la crème, ça te vas comme ça. Faut juste que tu fasses attention de ne pas me cramer la main. A part que ce soit trop long ou que tu es trop faim et que l’on mange notre gâteau comme ça. Mais moi je partant pour la première solution.» Je souris à Alice attrape l’éponge dans l’évier ainsi que le produit, je suis toujours taquiner par l’odeur du gâteau au chocolat qui n’arrête pas de me dire mange-moi. « Toi le gâteau calme toi avec ton parfum à faire craquer, Alice doit d’abord refaire la crème pour que tu sois meilleur. Alors patience on va dévorer faut juste que tu attendes un peu, ok. » J’attaque le nettoyage de la gazinière et Alice attaque la crème version deux, elle sera encore plus bonne que la version un parole de Nolhann.♦
«  »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Un gâteau au chocolat, un premier cours de cuisine   Lun 11 Nov - 13:58




Nolhann & Alice
Un gateau au chocolat, une première !

Alice regarde sa casserole, il n’y a presque plus rien, tout es sur la gazinière. Elle commence un peu râler, puis se reprend. Nolhann lui propose alors une solution : il nettoie, elle recommence la crème mais si cela est trop long, elle ne fait pas de crème anglaise. Alice ne voulant pas rester sur une note négative dit avec un grand sourire :
« Partante pour le premier plan ! »
Elle lance alors à Nolhann une éponge et lui indique où se trouve le liquide-vaisselle pour nettoyer et si le produit ne marche pas, elle lui donnerait autre chose. Pendant que son petit cuisinier s’attaque à cette gazière recouverte d’une crème succulente, Alice se remets a la fabrication d’une crème encore meilleure que la première. Trouvant l’ambiance moyenne, la demoiselle, sans demander à Nolhann son avis, décide de mettre un peu de musique. La mélodie emmène Alice dans une petite danse. Cette dernière, qui se donne à cœur joie de refaire la crème, commence à se déhancher sur le rythme frénétique de la musique qui passe à la radio.
Tout en dansant, elle voit bien que Nolhann la regarde du coin de l’œil et qu’il sourit. Il est un peu comme le grand frère qu’elle n’a jamais eu. Alice lui demande alors s’il a bientôt terminé de laver la gazinière car elle doit faire cuire la crème. Elle va pour se rapprocher du plan de travail, quand la sonnerie du téléphone retentit du salon. Elle se dépêche de poser la casserole sur la table, et accourt pour répondre. C’est sa mère qui lui annonce que son père et elle rentreront plus tard que prévu.
« Oui, maman, c’est noté. »
Mais derrière une bonne nouvelle, il s’en cache toujours une mauvaise. Sa mère lui annonce que son cousin, celui qu’elle déteste le plus, s’est invité pour passer la soirée avec sa cousine préférée. Alice décide alors de se trouver une excuse pour ne pas qu’il vienne. Elle ne veut surtout pas passer la soirée avec lui.
« Je ne peux pas l’accueillir. J’ai encore des devoirs à faire et je ne me sens pas très bien. Et puis je doute que mon cher cousin soit heureux de rentrer chez lui avec la plupart de mes microbes. »
Mais la mère d’Alice trouve que cela n’est pas une raison valable pour refuser la visite d’un de ses neveux surtout qu’elle adore ce dernier, et qu’elle est pour lui très sympathique avec sa chère fille. Alice en pense tout le contraire, ce cousin lui fait du rentre dedans, la drague et l’humilie. Mais la mère d’Alice n’a pas compris et elle n’essaye pas de comprendre. Alice retente sa chance en insistant vraiment sur le fait qu’elle ne peut vraiment pas recevoir son cousin, elle est surbookée. Sa mère ne veut rien n’entendre et met un terme à la conversation. Alice souhaite alors une bonne soirée à sa mère puis elle raccroche le téléphone. Elle est dépitée. Son cousin. Son cousin ! C’est une catastrophe ! Et puis elle va devoir cuisiner pour lui et le suporter toute une soirée voire même une nuit, ce qui n’est pas une mince affaire.
Elle retourne dans la cuisine avec une mine déconfite. Avant même que Nolhann ne s’interroge, Alice lui explique le problème de sa soirée. Elle se met à raconter ce que ce cousin casse-pied lui fait subir :
« Mon cousin vient ce soir puisque mes parents seront absents jusqu’à tard cette nuit, il en a profité pour s’inviter à la maison. Et comment dire ? Il est bizarre avec moi… quand il n’y a pas toute la famille autour de nous, il me fait du rentre dedans, il me drague quoi. Et devant ses parents, il est tout le contraire, je subis des humiliations perpétuelles. La dernière fois, il s’est amusé à défaire le lacet de ma robe. Je devais alors souvent m’absenter lors du repas pour le renouer dans la salle de bain. Et s’absenter lors d’un repas de famille ? On ne doit même pas y penser dans chez les Mac Andrew, et j’ai dut le faire. »
Apres cette explication, Alice se remet au travail, elle veut oublier cette nouvelle, ce cousin qui va venir, en fait elle a peur pour ce soir, il serait sans doute capable de lui faire du mal. Elle se retourne vers Nolhann et lui demande alors s’il peut l’emmener quelque part, elle ne veut pas rester dans cette maison sachant que son cousin est sur le point d’arriver. Elle espère que Nolhann va repondre positivement à sa demande. Attendant sa réponse, elle sort des verres et des assiettes pour enfin gouter au gâteau qu’ils avaient préparé et cette crème qui est enfin prête.
BY .TITANIUMWAY

Revenir en haut Aller en bas

Purple Passion
avatar

Purple Passion
Virements effectués : 375
Inscrit le : 18/09/2013

Feuille de personnage
Jukebox: Petit Papa Noël
RP's: 5/5
Relationship:


MessageSujet: Re: Un gâteau au chocolat, un premier cours de cuisine   Mar 19 Nov - 19:09


"Farine, œufs, lait et chocolat."




♦ Je récupère l’éponge que me lance Alice et sors le produit vaisselle qui se trouve sous l’évier. Ainsi armé je suis prêt à nettoyer la gazinière qui nous a fait le coup de la gourmande en voulant nous piquer notre crème anglaise. Pendant ce temps Alice se remet à la crème pas question de manger notre gâteau au chocolat sans une bonne crème anglaise. Nous sommes tous les deux très motivés et nous mettons tout notre cœur dans ce que nous faisons. Pas question pour moi de laisser la gazinière de ma cuisinière préférée dans un état pareil et Alice ne compte pas baisser les bras face à une autre préparation de crème anglaise dont c’est dans la bonne humeur que nous attaquons nos tâches respectives. D’un seul coup j’entends la musique se joindre à nous, Alice a du allumer la radio, je sais qu’elle aime cela je m’en suis déjà rendu compte lors de nos précédente rencontre. La voilà qui se met à bouger au son de la musique, je la regarde elle a vraiment le rythme dans la peau et je lui souris. Elle a l’air si heureuse et cela fait plaisir à voir, elle me demande si le nettoyage de la gazinière est terminé. « Oui mademoiselle, la gazinière est prête à accueillir la deuxième venue de crème. » Alors qu’Alice s’apprête à mettre la casserole sur le feu le téléphone retentit dans le salon, elle se précipite pour répondre.


Pendant ce temps j’attends bien sagement dans la cuisine, certaine bribe de la conversation parvienne à mes oreilles et d’après ce que je comprends cela n’a pas l’air de rendre Alice très contente. Ses parents ont l’air de vouloir lui imposer la visite de son cousin alors qu’elle avait envie de passer une soirée tranquille. Pauvre Alice ses parents n’ont pas l’air de la comprendre, ce n’est plus une enfant et elle peut parfaitement rester toute seule durant quelques heures et puis pour le moment je suis là. Puis elle revient dans la cuisine et vu sa tête elle n’a pas su convaincre ses parents de la laisser seule pour la soirée. Et là elle m ‘explique que son cousin doit venir ce soir et qu’il est loin d’être le cousin parfait même si aux yeux de la famille il fait tout pour. C’est plutôt le cousin chiant qui n’arrête pas de l’ennuyer et de lui faire de sale coup en douce. « Je crois que ton cousin aurait besoin d’une bonne leçon de savoir vivre, si tu veux je veux bien m’en charger histoire de lui montrer ce qui arrive quand on s’attaque à mes amis. »  Je lui adresse un sourire complice, j’ai horreur des gens comme ça, qui jouent les faux culs et se montrent sous le vrai jour que lorsqu’ils sont sur que personne ne les voient sauf ceux qui veulent faire souffrir. Alice elle se remet à la préparation de la crème, elle me regarde et me demande si cela ne m’embêterait pas de l’emmener ailleurs afin de ne pas supporter ce cousin qui finalement n’en est pas un. « Pas de problème Alice, je t’emmène où tu veux ou alors on peu lui préparer un plan diabolique qui lui coupera l’envie de t’ennuyer à nouveau. Mais je ne voudrais pas que cela t’attire des ennuis avec ta famille. Alors on mange le gâteau avec ta crème et on se tire sans le prévenir, il se trouvera devant une porte close. » Alice en profite pour sortir tout ce qu’il faut pour que nous dégustions notre gourmandise. Oui pas question qu’à cause du cousin on ne fasse pas les gourmands et je compte bien me régaler. Je sors du frigo le jus de fruit que j’ai apporté et que j’avais mis au frais à mon arrivé. « Tu aimerais aller où ensuite, faire un bowling, te balader, ou alors vu comme tu aimes danser que dirais-tu d’assister à un cours de salsa ou autre. C’est toi qui décide. En attendant dégustons ce superbe gâteau et cette merveilleuse crème qui depuis tout à l’heure me font vraiment envie. » Pendant que je sers le jus de fruit Alice coupe le gâteau et le sert versant ensuite dessus la crème onctueuse. « Je crois que l’on va se régaler, ça sent tellement bon. Tu es vraiment une très bonne cuisinière et je suis très content que tu me donnes des cours. J’avoue que s’en toi j’ne serais encore au sandwiches et aux plans préparés. » Je commence à manger le gâteau en accompagnant chaque morceau de crème, c’est un vrai délice, je crois même que c’est le meilleur gâteau au chocolat que j’ai mangé. « C’est divin Alice, cela valait vraiment le coup que tu refasses la crème. Alors tu as réfléchi à l’endroit où tu voudrais aller. » J’avoue que vu comme elle dansait tout à l’heure je voudrais bien là voir dans un cours, je suis sur déjà que cela lui plairait beaucoup et puis je suis sur qu’elle nous dévoilerait encore du talent. Mais si elle préfère aller ailleurs on ira ailleurs, cela ne me dérange pas.♦
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Un gâteau au chocolat, un premier cours de cuisine   Jeu 26 Déc - 23:36




Nolhann & Alice
Un gateau au chocolat, une première !

Devant la réaction de Nolhann, Alice ne peut pas s’empêcher de sourire. La force est un peu comme un remède pour lui. Un coup de poing et la personne était « soignée ». Alice explique alors à son ami que ce n’est pas la force qui fera changer son cousin.
« S’il me fait des sales coups, c’est pour me détruire intérieurement mais aussi pour faire chier son frère jumeau. Les deux frères se détestent depuis leur naissance et quand je suis arrivée la guerre s’est déclarée entre eux. Will me protège, Dave me détruit. Cela aurait été Will qui venait, j’aurais sauté de joie mais là c’est Dave donc je préfère quitter la maison pour la soirée. »
En tournant sa crème, Alice a enfin la réponse de Nolhann. IL accepte volontiers de l’emmener quelque part ou même de créer un plan diabolique pour empêcher son cousin de récidiver. Elle sait que ce plan retombera sur elle plus tard alors une activité extérieure est plus dans ses cordes.  Elle regarde Nolhann sortir le jus de fruit du frigo puis ce dernier lui demande où elle souhaiterait aller. Elle n’a pas vraiment d’idée alors elle hausse les épaules. Son ami lui propose alors plusieurs activités et une retient son intention : le cours de salsa. Elle avait déjà assisté à un cours mais c’était il y a longtemps. Tout en écoutant Nolhann qui cite des activités, Alice coupe le gâteau et verse de la crème anglaise puis elle tend l’assiette à son petit chef préféré. Il le regarde d’abord puis il en mange un morceau. Avec des étoiles dans les yeux, il félicite Alice. Cette dernière rougit un peu.
« Merci mais je n’ai pas été toute seule à faire ce gâteau délicieux dit-elle en faisant un clin d’œil à Nolhann. Si j’ai choisis ? Bien sûr ! Je n’ai qu’une hâte : te voir danser de la salsa ! »
Les deux compères finissent leur part de gâteau puis Alice commence à débarrasser. Une idée lui vient alors à l’esprit. Son cousin a surement les clés pour rentrer chez elle et puisqu’il n’aura rien à faire, il pourra faire la vaisselle. Toute souriante, elle fait part de son petit plan très sympathique à son invité. Elle lui dit alors de terminer de débarrasser la table pendant qu’elle va préparer son sac pour le cours de danse.
Dans la salle de bain, elle remarque que son crayon a coulé. Elle prend un coton qu’elle humidifie légèrement et se nettoie les yeux. Parfait ! Elle décide de s’attache les cheveux en queue de cheval haute. Elle a toujours aimé cette coiffure.
Elle passe ensuite dans sa chambre où elle attrape un sac en cuir marron et met des vêtements de rechanges et son pyjama au cas où elle resterait dormir chez son invité. De retour dans la salle de bain, elle prépare une petite trousse de toilette avec quoi se laver. Si elle ne dort pas chez Nolhann, ce n’est pas grave, elle lui demanderait de la déposer chez Will. En pensant à lui, elle rougit.
Prête, elle redescend dans la cuisine. En voyant Nolhann de dos, elle décide alors de lui faire peur en lui sautant dessus
« Bouh !, crie-t-elle, avoues que je t’ai fait peur ! »
Elle sait très bien que non mais un peu de rigolade ne fait de mal à personne.
« Bon, on y va à ce cours de salsa ou on attend le dégel ? » dit-elle toute souriante
Elle pousse Nolhann vers l’entrée de la maison, tous les deux sortent puis Alice ferme la porte à clé. Elle se rend compte qu’elle aurait dut mettre un mot pour dire à son cousin de faire la vaisselle mais tant pis elle n’a pas envie de  rouvrir la maison pour écrire un satané mot que  Dave ne lirait même pas.  Elle se dépêche de rejoindre Nolhann qui l’attend devant sa voiture. Ce dernier lui ouvre la porte pour qu’elle s’installe puis monte au volant.

La voiture roule déjà depuis un petit bout de temps. Alice est dans ses pensées, elle pense à Will. Elle a besoin de parler à quelqu’un de ce qu’elle ressent, et la jeune fille sait qu’elle peut faire confiance en Nohann et qu’il l’écoutera.
« Euh… Nolhann, j’ai besoin de te parler d’un truc mais je ne sais pas trop comment m’y prendre, j’ai peur que tu sois choqué. Mais surtout tu ne dois pas l’être, en plus je ne suis même pas sûre de ce que je ressens. »
Alice se doute bien quand même qu’il ne sera pas indifférent à ce qu’elle va lui dire mais elle ne veut pas qu’il soit dégouté.
« Bon, je me lance. Je t’ai parlé de mes cousins, tout à l’heure, ba, je crois que je ressens quelque chose de très très fort pour Will, je crois que je suis attirée par mon cousin. Qu’est-ce-que tu en penses ?  »
BY .TITANIUMWAY

Revenir en haut Aller en bas

Purple Passion
avatar

Purple Passion
Virements effectués : 375
Inscrit le : 18/09/2013

Feuille de personnage
Jukebox: Petit Papa Noël
RP's: 5/5
Relationship:


MessageSujet: Re: Un gâteau au chocolat, un premier cours de cuisine   Mer 8 Jan - 15:12


"Farine, œufs, lait et chocolat."




♦Le coup de téléphone a un peu perturbé Alice, mais je trouve très vite les mots et le moyen d’éviter à mon amie de devoir affronter son cousin Dave après tout les amis sont faits pour aider dans les coups durs. Tout cela ne nous empêcha pas de déguster notre délicieux gâteau au chocolat que nous avions fait quelques minutes plus tôt. Accompagné de la crème anglaise qu’Alice avait fait par amour, d’ailleurs elle m’aimait tellement qu’elle l’avait refaite mais cela n’était pas le plus important, la deuxième était un régal, peut être est-elle meilleure que la première. Suite à ce fameux coup de téléphone Alice m’explique la situation face au comportement de son cousin, je propose de lui régler son compte à coup de poing mais Alice pense que cela n’est pas la solution. Il est vrai que les poings ne sont pas toujours la solution mais cela permet de montrer parfois aux gens qui l’on est plus fort qu’eux. Alice a une autre idée, elle me demande si je pouvais l’emmener ailleurs ce que j’accepte volontiers et lui propose plusieurs endroits où nous pourrions finir la journée, en plus je n’ai rien de prévu dont cela ne perturbera pas mon emploi du temps. Puis tout s’enchaine Alice range un peu laissant la vaisselle dans l’évier, et monte chercher des affaires pour qu’elle puisse être à l’aise au cours de salsa vu qu’elle avait décidé d’aller assister à un cours. Je l’attends bien sagement au bas de l’escalier, je ne l’entends même pas descendre du coup la coquine en profite pour me faire peur, je saute par surprise et je me retourne en rigolant. « Tu es aussi silencieuse qu’une panthère qui va attaquer sa proie. »  Je remarque qu’elle a changé de coiffure elle a attaché ses cheveux en queue de cheval, cela la rend encore plus jolie. Puis elle me lance le fait qu’il serait tant de partir au cours sinon on risque de croiser le cousin, elle me pousse même vers l’entrée. « Oui on y va, pas question que l’on se retrouve face à Dave. » Je sorts de la maison et me dirige vers la voiture restant juste devant en l’attendant. Alice ferme la porte et me rejoint rapidement,  je lui ouvre la porte pour qu’elle s’installe et oui je sais me comporter en gentleman par moment. Ensuite je m’installe à ma place et met en route le moteur, nous voilà partir direction le centre ville pour rejoindre la salle, plus exactement le sud de la ville sur le Wall of Stars.


En voiture je parle peu, je suis souvent seul et je suis plutôt du genre à écouter la radio, et Alice a l’air d’être perdu ailleurs je respecte dont le silence qui c’est installé pour me concentrer sur la route. C’est Alice qui reprend la parole après que nous ayons fait quelques kilomètre, l’endroit où nous allons n’est pas bien loin mais nous avons le temps de discuter un peu avant d’arriver à la salle. Elle veut me parler de quelque chose mais elle a peur que je sois choqué par ce qu’elle voudrait dire. « Moi choqué, tu sais il m’en faut beaucoup. Sauf si tu me dis que tu touché à des trucs pas net, car je ne te vois pas faire ça, ou si tu m’avoues que tu craques pour les filles. Ce qui pourrait arriver mais ce n’est pas l’impression que tu m’as donné. Mais va y je suis prêt à tout entendre. »  Elle hésite puis se lance, elle me reparle de ses cousins, d’après ce qu’elle m’en a dit il y a en un qui lui pourri la vie et un autre avec lequel elle s’entend très bien, ils sont jumeaux cela ne m’a pas étonné même si on reste semblable par les traits on peut être très différent niveau caractère et je suis bien placé pour le savoir. Même si mon frère et moi nous étions très complémentaire il y des choses sur lesquels nous étions vraiment à l’opposé et je me doute que pour les cousins d’Alice c’est pareil. « Tu t’entends bien avec Will, tu te sens proche de lui alors c’est un peu normal que tu penses ce genre de chose. » Je tourne ma tête vers elle en lui souriant, ce ne voyais rien de mal dans ce genre de situation, pour moi c’était même assez logique vu qu’elle se sentait plus en confiance avec lui. « Et puis vous n’êtes pas cousin par le sang que je sache, c’est juste parce que tu fais partie de la famille, dont tu n’as pas à te sentir coupable ou penser que cette relation est mauvaise. Et Will il en pense quoi ? Ou alors il ne sait rien de tes sentiments ? » Nous étions arrivés sans spécialement nous en rendre compte, le fait de discuter avait fait passer la route beaucoup plus vite. « Bon on est arrivé, alors toujours en forme pour ton cours de salsa, tu es motivé pour te déhancher et laisser ton corps bouger au son de la musique. En plus il y a quelques garçons mignons et sympa dans le cours des débutants, sauf si tu préfères te frotter aux plus forts et allez dans un cours avec un niveau supérieur. » Je la regarde en rigolant la narguant un peu au passage histoire de la faire se mettre en rogne contre moi, mais tout en restant dans la plaisanterie.♦
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Un gâteau au chocolat, un premier cours de cuisine   Jeu 30 Jan - 21:14




Nolhann & Alice
Un gateau au chocolat, une première !

Alice a l’impression que Nolhann va se moquer d’elle. Pourtant elle devrait lui faire confiance pour certains sujets, il peut être sérieux. Sauf que le garçon la regarde et lui fait comprendre que ce n’est pas une gravité de peut-être ressentir des sentiments envers son cousin, que le fait qu’ils soient proches intensifie les choses.
Nolhann se tourne vers elle et lui demande ce que son cousin pense des sentiments naissants qu’Alice à envers lui. Cette dernière doute un peu avant de répondre mais elle a ce besoin de parler.
« Eh bien, je ne lui ai rien dit mais Will m’a toujours fait comprendre implicitement qu’il n’y avait qu’une femme dans sa vie et que j’étais cette femme. Mais, si jamais, j’entame une relation avec lui, on ne sera plus les bienvenus dans ma famille. Elle est très conservatrice, si tu vois ce que je veux dire. »
Etant donné que les deux jeunes gens discutent depuis le début du voyage, ils ne remarquent pas qu’ils sont arrivés rapidement à la salle où ce passe le fameux cours de salsa.
Pour taquiner Alice, Nolhann lui sort :
« Bon on est arrivé, alors toujours en forme pour ton cours de salsa, tu es motivé pour te déhancher et laisser ton corps bouger au son de la musique. En plus il y a quelques garçons mignons et sympa dans le cours des débutants, sauf si tu préfère te frotter aux plus forts et aller dans un cours avec un niveau supérieur.»
Alice rit à ce que vient de dire son camarade et le pousse gentiment pour se venger. Elle ne réfléchit même pas à cette proposition, son choix était déjà fait. Elle veut à tout prix qu’elle sait danser. Avec un sourire malicieux, elle répond qu’il ne doit y avoir que des hommes forts dans sa vie et qu’elle sait se défendre en danse pour affronter des hommes doués.
Nolhann l’emmène alors au premier étage du bâtiment puis lui indique les vestiaires pour femmes. Alice entre alors dans la pièce, se recoiffe un peu, pour ensuite ressortir dans le couloir.
Accompagnée du jeune homme, elle entre dans la salle de danse. Alice ne peut s’empêcher de rougir quand elle découvre les danseurs. Ils sont tous beaux autant que les autres. Un homme s’approche d’elle pour lui demander si elle ne devrait pas plutôt aller dans le cours des débutants. Alice se met à rire en lui disant qu’elle connait sans doute mieux que lui les pas de bases de la salsa. Un peu piqué au vif, l’homme lui lance un défi : danser trois danses avec lui. Elle accepte volontiers puis fait un clin d’œil à Nolhann avant de se laisser emporter par celui qui l’avait défiée. Le bal peut alors commencer.
BY .TITANIUMWAY

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Un gâteau au chocolat, un premier cours de cuisine   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un gâteau au chocolat, un premier cours de cuisine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Premier cours de Physique-Chimie [Noel, Libre]
» Premier cours d'anglais - Prise de contact (Junior/Senior)
» Premier cours d'équitation pour An' [Avec Lorenzo]
» Premier cours d'Histoire de la Magie - Toutes années confondues
» [Examen] Cours de cuisine intensif !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Party Time :: Anciens rps-