AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Juste elle et moi entre le ciel et la terre. [Beth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Juste elle et moi entre le ciel et la terre. [Beth   Dim 3 Nov - 18:32




I'LL BE WAITING.

And as long as I'm living, I'll be waiting. As long as I'm breathing, I'll be there. Whenever you call me, I'll be waiting. Whenever you need me, I'll be there


Beth appréhende la réponse qu'il va lui donner. Cela parait inoffensif comme question mais finalement, c'est presque comme une ultime chance de sauver la soirée. S'il insinue dans sa réponse qu'il n'a pas franchement envie de la revoir, la demoiselle a du mal à imaginer la réaction qu'elle aura. A vrai dire, elle sait simplement qu'elle sera envahie par un sentiment de désespoir intense et qu'elle sera incapable de le laisser dire sans le supplier de revenir sur sa décision. En gros, il serait préférable que cela n'arrive pas, histoire qu'elle n'ait pas à adopter ce comportement totalement pitoyable. Mais elle n'y peut rien, c'est tout son corps qui parle, elle a besoin de lui, à tous prix ! Mais Nohlann accepte sa proposition. Ils vont donc se contenter de ne garder que les meilleurs moments. Cela veut peut-être dire qu'il tient plus à elle qu'elle ne le croit. Se raccrochant à cette idée, elle prend la main du jeune homme dans la sienne avant de lui donner son adresse. Elle préférerait que son frère ne soit pas à la maison. Si elle se sent bien avec Nohlann et qu'elle ne veut pas le quitter trop vite, elle a malgré tout besoin de solitude, histoire de réfléchir un peu et de se remettre de ce fabuleux premier rendez-vous. Alors qu'ils approchent de la voiture et que Beth s'apprêtait à se glisser à l'intérieur, elle se sent attirée tout contre Nohlann. Sur le coup, c'est plus du soulagement que du désir qui envahit la demoiselle. Après tout, l'action la convint plus que les mots. Il ne lui en veut vraiment pas et le lui prouve ce qui a pour effet de rendre le sourire à la demoiselle.  Lorsqu'elle sent la voiture dans son dos Beth lève les yeux vers Nohlann et ils échangent un regard complice. Tandis qu'il lui explique ce qu'il ressent, elle caresse délicatement la cuisse du jeune homme. A peine s'est-il tut qu'elle enchaîne et cette fois, les mots viennent plus simplement. Peut-être parce qu'elle ne craint plus d''avouer des sentiments qui ne sont pas réciproques.

Je suis prête à mettre tout le temps qu'il faudra parce que j'ai terriblement besoin de toi. J'ai du mal à me délivrer de mes doutes, de mes craintes mais tu es le seul homme sur cette terre qui me rend si vulnérable et ravie à la fois.

Elle n'en dit pas plus car Nohlann se rapproche un peu plus encore, leurs corps sont collés l'un à l'autre et tandis qu'ils s'embrassent fougueusement, il passe une jambe entre les siennes ce qui fait trembler l demoiselle qui, ayant posé les mins dans le dos de Nohlann saisit vivement son t-shirt. Il s'éloigne et alors qu'il passe la main sur la joue, Beth dessine du bout des doigts le creux de sa nuque.

Si j'ai répondu trop peu tout à l'heure, c'est qu'à vrai dire il n'y a jamais eu qu'un seul homme dans ma vie, déclare-t-elle soudain en soutenant le regard de Nohlann. Et, tu vois, c’était juste...On l'a fait une fois puis on ne s'est plus jamais revu. Il n'y avait aucun sentiments...contrairement à ce que je ressent pour toi, conclut-elle avant de détourner ses yeux sur la voiture où elle s'installe après qu'il lui ait galamment ouvert la portière.

Appuyant sa tête contre la vitre, Beth revoit avec lassitude ce soir il y a trois ans environ. Elle ne saurait pas dire si elle le regrette ou pas, c'était idiot mais d'un autre coté, cela lui avait permis de passer un cap. Quoi qu'il en soit, coucher avec cet homme ne lui avait même pas fait passer la moitié des sentiments qu'elle avait put ressentir pour un simple baiser de Nohlann ! Perdue dans ses pensées, elle les abandonne lorsqu'il baisse le son de la radio. Elle n'est pas habituée aux trajets en voiture dans le silence mais, finalement, le chemin ne lui semble pas long. Au contraire, elle voit la maison approcher avec regret. Beth finit même par se focaliser sur Nohlann sans ne jeter un seul regard sur sa villa comme si cela allait ralentir leurs progression. Il s'arrête devant la maison et Beth remarque, déçue, de la lumière dans le salon. Pour une fois que Fox est là en soirée, elle préférerait qu'il soit absent. Beth voit sa portière s'ouvrir avec étonnement. Tout en quittant le véhicule, elle chuchote un petit : « Galan en plus ! »  Elle s'attarde près de lui et elle ne peut s'empêcher de sourire, charmée lorsqu'il passe une main dans ses cheveux. C'est sexy, enfin non, mignon, comme réaction...

On se revoit quand tu veux ! Je serais sur les escaliers mais...Elle hausse instinctivement les épaules. Mais je vais éviter de voler une cigarette à ce pauvre gamin qui les cache près de l'escalier.

Beth sait qu'elle devrait tourner les talons et rentrer chez elle mais elle ne parvient pas à s'y résigner. Nohlann pose un court baiser sur ses lèvres et il fait office d'au revoir. Elle passe le bout des doigts sur la cicatrice du jeune homme avant de s'éloigner avec un clin d’œil et un sourire. Une fois arrivée devant sa porte, Beth tente de ne pas faire de bruit pour ne pas pousser son frère à venir lui ouvrir la porte et elle s'assied sur les marches d'escaliers pour regarder Nohlann s'éloigner. Même une fois qu'il est sortit de son champ de vision, elle reste là, à fixer le bout de la rue où il à disparu.

love.disaster
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas

Purple Passion
avatar

Purple Passion
Virements effectués : 375
Inscrit le : 18/09/2013

Feuille de personnage
Jukebox: Petit Papa Noël
RP's: 5/5
Relationship:


MessageSujet: Re: Juste elle et moi entre le ciel et la terre. [Beth   Lun 4 Nov - 14:40


"Premier rendez vous."




♦ Ne garder que le meilleur de la soirée je suis tout à fait d’accord, comment oublier son corps contre le mien, sa bouche prenant possession de la mienne, ses caresses sur ma peau, l’odeur de sa peau. Non il n’est pas question que j’oublie et au contraire j’en veux plus, même si ce n’est pas ce soir, même si ce n’est pas demain tout ce que je sais c’est que j’ai adoré tous nos contacts et que je ne veux pas me satisfaire que de ça. Pendant que sa main traine sur ma cuisse avec une douceur extrême elle m’explique qu’elle est prête à mettre le temps qu’il faudra car elle a besoin de moi. Personne au du moins aucune femme ne m’avait dit cela, ça me touche. Puis elle m’avoue qu’elle est prisonnière de ses peurs et de ses doutes et que ça lui prendra du temps pour s’en délivrer mais que je suis le seul homme à la rendre si fragile. J’avoue que peu de femme m’ont déclenché l’effet qu’elle me procure, à croire que l’on était fait pour se rencontrer. Puis on échange un autre baiser sulfureux, mettant mon corps en feu, sa main sur ma nuque et l’autre qui s’accroche à mon tee-shirt dans mon dos comment douter de nos désirs charnels mutuels. J’en ai presque le souffle coupé, mais j’en ai l’eau à la bouche, si cela ne tenait qu’à moi je la coucherais là sur la banquette arrière de ma voiture et je lui ferais l’amour. Puis je m’éloigne histoire de reprendre mes esprits, je sens ses doigts glisser sur ma nuque, c’est si agréable. Ses yeux sont plongés au fond des miens lorsqu’elle m’avoue qu’il n’y a finalement eu qu’un homme dans sa vie et qu’elle n’a passé qu’une nuit avec lui et puis plus rien. Elle finit par le fait qu’avec lui il n’y avait pas de sentiments contrairement à ce qu’elle ressent pour moi. Je la regarde troublé par ses aveux je comprends mieux ses hésitations, ses envies perturbées par ses craintes, comment pourrait-il en être autrement. Elle prend place dans la voiture, et avant de fermer la portière je pose un baiser sur sa joue et lui dit. « J’attendrais que tu sois prête alors. Même si je suis sur que tu l’es déjà Beth qu’il faut juste que tu es confiance en toi et en moi. » Puis je ferme la portière, je suis rassuré par ce qu’il vient de me dire, j’ai cru que ses hésitations étaient du à ma façon d’agir, d’être trop rapide dans mes gestes, mes désirs, non c’est juste qu’elle n’a pas d’expérience et qu’elle ne veut pas tout précipité. Je la regarde par moment la trouvant perdu dans ses pensées, elle est si paisible et surtout si jolie, j’ai de la chance qu’elle soit rentrée dans ma vie. Je vais tout faire pour qu’elle n’en sorte pas. Un dernier geste de galanterie avant de la regarder sortir de la voiture, un dernier sourire sur ses lèvres. Avant d’avoir la confirmation qu’il y aura bien un autre rendez vous, et que je ne devrais pas juste me contenter de la voir sur les escaliers. Un dernier baiser sur sa bouche délicieuse, un dernier geste de sa part plein de tendresse en laissant glisser ses doigts sur ma cicatrice, déclenchant un frisson de plus. Puis je remonte dans la voiture et c’est un dernier regard avant que je ne démarre la laissant là sur ses escaliers. Je me concentre sur la route mais mes pensées s’envolent vers elle. J’ai le gout de ses lèvres sur les miennes ce gout doux et sucré, que je ne veux oublier et que je souhaite retrouver très vite. L’odeur de son parfum traine sur le col de ma chemise et je frissonne en pensant à ses caresses et au divers contact de nos deux corps durant la soirée. Je suis très vite chez moi, je me sers un verre de whisky, allume une clope, histoire de bien finir la soirée, puis je me jette sur mon lit et je ferme les yeux pour retrouver son visage et oublier tout le reste. ♦



TERMINÉ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Juste elle et moi entre le ciel et la terre. [Beth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» .: Monoroe, celle qui règne sur le Ciel et la Terre :. [Alpha/Toxic/Rouge]
» Katie et Veronica: Shopping entre filles
» entre le ciel et le vent
» Peut importe où elle se trouve dans le ciel, et peut importe où nous nous trouvons sur terre, si on tend la main et qu’on ferme un œil, la lune n’est jamais plus grosse que le pouce.
» let's play pretend (r)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Party Time :: Anciens rps-