AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs
Partagez | 
 

 Beth ∞ « Il court il court le furet»

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Beth ∞ « Il court il court le furet»   Dim 29 Sep - 12:18


Beth & Kathnys

« Quand tout à coup HOU HOU !  »  


Palm Springs était une ville de rêve. Kathnys n’avait jamais douté de cette dernière idée pour la simple est bonne raison qu’elle ne connaissait encore que les meilleurs côtés de la vie dans cette contrée. Les personnes étaient semblables à celles que l’on pouvait retrouver dans les parcs d’attraction bien connus, leurs sourires ne parvenaient à se détordre de leurs lèvres, comme si la simple présence de la chaleur du soleil pouvait leur apporter un réel espoir. De la même manière, les habitants de cette ville parvenaient à oublier les soucis qui incombent tant à la vie afin d’avancer. D’un regard extérieur, et bien trop jeune pour l’instant, la jeune fille avait l’impression que son paradis se trouvait ici. Loin de ses parents, loin de la vie qu’ils désiraient qu’elle vive, elle était ici, pareille à un chaton en pleine découverte de sa nouvelle maison. S’émerveillant encore un peu plus à chaque fois de quelques lieux qu’elle avait pu découvrir près de neuf ans auparavant. Mais cette fois ci, sa venue ici était stable et par conséquent le travail qu’elle avait du prendre quelques semaines auparavant lui prenait énormément de son temps. Avocate était une chose qui lui tenait à cœur, pour la simple et bonne raison qu’elle désirait à ce qu’enfin justice soit rendue. Certes, son utopie resterait à jamais au stade du fantasme mais elle voulait, néanmoins, croire en quelque chose de meilleur. Une chose pour laquelle, elle ne cesserait de se battre coûte que coûte peu importe le dénouement. Acharnée, il lui arrivait d’arriver la première au cabinet et d’en ressortir la dernière le soir, une pile de dossier dans les mains, les seules pauses qu’elle s’accordait ne se faisaient qu’en présence de son petit chiot. Cette petite boule de poil qui lui donnait autant d’amour qu’elle n’en avait jamais connu de la part de ses parents, lui donnait sans arrêt le sourire. Kathnys ne pouvait passer un seul instant sans elle et il lui arrivait parfois de faire quelques détours vers son loft afin d’aller voir si elle ne faisait pas de bêtises. Comme tous les chiots, il arrivait plus d’une fois que le rouleau de papier toilette soit parsemé partout dans la maison, ou bien que son lit soit défait, ou encore que l’une de ses chaussures ne se retrouve dans la bouche de sa petite Nina. Mais comment leur en vouloir lorsqu’ils parviennent à vous faire sentir si heureux ? Quoi qu’il en soit, aujourd’hui était le jour de repos de la jeune fille et qui dit jour de repos dit forcément ménage. Kathnys s’était levée tôt ce matin là, s’empressant d’aller, à moitié endormie encore, faire un tour avec son petit berger allemand. Le soleil commençait à peine à pointer ses rayons les plus chaleureux dans un ciel pourpre lorsqu’elle croisa deux personnes en train de pratiquer du jogging. Intérieurement, la jeune fille enviait ses personnes qui avaient autant de courage. Certains, beaucoup même, se levaient tôt le matin plusieurs fois par semaine afin d’aller courir avant de reprendre le travail. Alternant son regard entre ses coureurs et sa chienne, Kathnys ne put s’empêcher de se retenir de rire en adressant la parole à sa petite nouille. « Un jour, on fera la même chose, t’inquiète. » Et comme si elle venait de comprendre, la petite chienne s’allongea en lançant une légère plainte d’épuisement. Ceci eut pour effet de faire rire la jeune fille qui s’empressa alors de rentrer dans l’optique de se préparer pour aller elle aussi courir un peu. Après tout, pourquoi pas elle non plus ?

Une fois vêtue d’un débardeur, d’un jogging, d’une paire de baskets et les cheveux attachés, la jeune fille pria sa chienne de rester sage car elle reviendrait dans pas longtemps. Ou pas… Cela dépendait si elle se perdait en route ou si elle était victime d’un enlèvement par les extra terrestres. Secouant la tête à cette pensée, c’est avec conviction qu’elle ferma la porte d’entrée à clé. Après quoi elle se dirigea vers le parc, pensant que cela serait une bonne idée que de courir là bas. Une fois sur place, elle commença ainsi à courir quelques petites foulées. Le tout était de trouver son rythme. Souffle Kat’ souffle se mit t-elle à penser en essayant d’adopter le même souffle qu’elle avait pu voir dans certaines émissions ou lire sur des magazines. Inspirant par le nez, elle soufflait par la bouche jusqu’à ce que l’idée saugrenue d’imiter la publicité de canal plus s’imposa à elle. « Mort à la reine ouh ouh » laissa t-elle échapper entre ses lèvres doucement avant de se mettre à rire. Heureusement personne n’était à ses alentours, sinon adieu la notoriété. Quoi qu’il en soit, elle se calma bien vite et continua à trottiner encore un peu. Songeant à diverses choses, elle laissait ses pieds la conduire où bon leur semblaient.  Sans même prêter attention à la jeune fille qui courrait à côté d’elle, Kathnys se mit à penser à l’affaire sur laquelle son professeur l’avait mise. Du peu qu’elle avait pu lire il s’agissait d’un divorce et il fallait plaider en faveur de la mère de l’enfant. Quelle tristesse que de voir que des enfants devaient pâtir des erreurs de leurs parents. Ils n’étaient que des êtres innocents qui devaient apprendre à affronter la vie avec le plus de stabilité possible et pourtant … Même si ce sujet restait tout de même assez « courant » il n’en restait pas moins qu’il ne mettait pas la vie des enfants vers le droit chemin. Puisqu’ils souffraient de la perte de l’un de leur proche mais pire encore n’avait plus qu’aucune conception de l’amour. Emettre un jugement n’était pas ce qu’il fallait faire, le rôle des juges était fait pour cela, mais il n’en restait pas moins que le mal était ainsi fait. « Hey les filles ! Ca vous dirait un sprint ? » Sortant de ses pensées en secouant légèrement la tête, Kathnys avait faillit tomber en avant, alors qu’elle se reprenait son équilibre pour regarder autour d’elle. « C’est à nous qu’il parle ? » demanda t-elle à la jeune fille à ses côtés.


fiche par century sex.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Beth ∞ « Il court il court le furet»   Dim 29 Sep - 16:09



Run, run, run!


Beth fixait, déçue, l'écran de son téléphone portable. Elle qui s'était préparée aussi bien psychologiquement que d'un point de vue vestimentaire à aller faire ses deux heures de karaté comme chaque dimanche, venait de recevoir un message de son professeur lui expliquant qu'il était alité à cause d'une grippe et qu'il allait donc devoir annulé ce cours. La jeune Bradshaw s’effondra dans le canapé, totalement démoralisée. Cela pouvait paraître stupide, après tout, elle n'avait qu'à attendre dimanche prochain, une semaine, ce n'était pas si long. Sauf qu'elle tenait énormément à ce sport, au fait de se dépenser, cela lui faisait tellement du bien. Evacuer le stress, les soucis accumulés. Seuls les sportifs peuvent comprendre, lorsqu'on est extérieur à ce genre de situation, on est persuadé qu'il y a dramatisation ! Beth se dirigeait vers sa chambre en prévoyant de se changer pour une tenue de ville à la place de son leggings noir et de son débardeur violet lorsqu'un regard à la fenêtre lui donna une idée. Il y avait pas mal de joggeurs dans la rue ce matin alors pourquoi pas elle ? Après tout, elle n’aimait pas particulièrement courir mais cela restait un sport comme un autre. Elle enfila ses chaussures et dévala les escaliers de la villa pour s'échauffer. Elle fit jouer ses chevilles de gauche à droite, étira ses cuisses et ses mollets puis se mit en route, les écouteurs sur les oreilles. Évidemment. Hors de question de sortir de chez elle sans musique et encore moins pour courir ! Green Days rythmait chacune de ses foulées lorsqu'elle aperçu une demoiselle. Il parait que courir derrière quelqu'un, comme pour les cyclistes, permet de se fatiguer moins. Elle en profita donc et se glissa derrière la jeune femme. Elles avaient le même rythme ce qui compliquait un peu les choses et Beth se plaça donc à ses cotés sans vraiment y faire attention.

Elle se focalisait sur sa respiration de puis qu'elle avait quitté sa maison mais, une fois habituée à expirer et à inspirer de façon régulière, elle put penser à autre chose. Ses cours au conservatoire. Mis à part son rituel à la cigarette de chaque matin, Beth n’appréciait pas trop l'enseignement. Elle avait abandonné ses études d'histoire de l'art pour sa passion, la musique mais donner des cours et vivre de musique, c'est très différent. Enfin, tant que les élèves progressaient et ne se plaignaient pas, elle n'avait rien à dire, après tout, son travail était bien rémunéré et ses horaires lui laissaient beaucoup de temps libre. Elle se mit alors à penser à son frère. Sincèrement, même si elle ne le lui avait jamais avoué, Beth avait eu peur, il y a quatre ans, quand ils avaient emménagés à Palm Springs. Parce qu'il était homo et que ceux qui ne l'acceptaient pas pouvaient devenir vraiment dingues. Ils avaient eu la chance, dans leur ville natale, en Californie, que la plupart des gens l'acceptaient et que ceux qui étaient contre – genre leur parents – soient trop lâches pour l'avouer ou pour agir. Mais finalement, tout s'était relativement bien passé et Fox pouvait vivre comme bon lui semblait sans risque tandis que Beth n'avait pas peur pour lui. Elle ne savait pas s'il était conscient de l'importance qu'il tenait dans sa vie. Dans leur famille, ils n'étaient pas vraiment du genre à se dire je t'aime à tout bout de champs mais elle aurait pu le faire avec son frère. Il était son protecteur, son meilleur ami, son confident et son conseiller. Elle était plongée dans ses réflexions lorsque deux mecs s'approchèrent et l'interpellèrent ainsi que la jeune femme à ses cotés. Perplexe, presque méfiante, Beth ralentit la cadence et observa avec étonnement l'inconnue à ses cotés. En réponse à sa question, elle haussa les épaules. Beth allait accélérer pour se faire oublier lorsqu'elle réalisa que ce genre de réactions n'étaient plus les siennes. L'ancienne Beth aurait agit de la sorte mais elle ne voulu plus lui ressembler, ne serais-ce qu'une demi seconde.

-Je suis partante ! affirma-t-elle en riant avant de tendre un poing vers sa nouvelle alliée. On va les massacrer!


code by rainbow
Revenir en haut Aller en bas
 

Beth ∞ « Il court il court le furet»

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Il court, il court, le furet ... [Naya]
» Il court il court, le renard
» L'apprenti qui répondait au nom de Nuage Court. [Nuage Court]
» [Mission] Elle court elle court, la maladie d'amour !
» Il court il court, Chisame...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Party Time :: Anciens rps-